« l'Église catholique vit, depuis un certain temps, une crise profonde. Historiquement au Québec, jusqu'à la fin des années cinquante, tout ou presque (de l'école aux hôpitaux) était dans les mains de l'Église... Tout s'est écroulé à partir des années soixante. Plusieurs facteurs ont joué dans cette métamorphose : l'influence marxiste et l'affirmation de l'étatisme, mais aussi l'impact du Concile Vatican II sur l'Église locale...»

- Cardinal Ouellet

jeudi 2 novembre 2017

incendie criminel d’un local de la Société Saint-Vincent de Paul



«Le local de la Société Saint-Vincent de Paul, situé près du presbytère Saint-Patrice à Rivière-du-Loup, a été endommagé par un incendie criminel déclenché le 30 août. La porte du local a été forcée et l’incendiaire a bouté le feu à l’intérieur. Un homme de 57 ans, suspecté de cet incendie, a été arrêté : il a comparu hier, 31 août, au palais de justice de Rivière-du-Loup.»

Aucune accusation de «crime haineux»... aucune dénonciation par les politiciens.

Une statue de 50 000$ volée dans un cimetière



2017-08-28

«Des objets patrimoniaux ont été dérobés à Saint-Hyacinthe dans les dernières années pour la valeur du métal(...) Une statue de Jésus évaluée à 50 000 $ a été dérobée dans un cimetière afin de revendre le métal fondu, un acte ignoble selon la communauté. « La statue a été érigée en l’honneur de 46 victimes d’un incendie en 1938. C’est comme si elles étaient à nouveau victimes, c’est horrible », s’est indigné l’assistant aux archives du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, Paul Foisy. En octobre 2015, une cloche en bronze de l’Église Notre-Dame-du-Rosaire avait subi le même traitement. Plusieurs objets patrimoniaux ont été dérobés au fil des années. « Les œuvres d’art patrimoniales de cette époque étaient conçues dans des matériaux de plus grande qualité qu’aujourd’hui, donc la valeur est élevée », a expliqué Paul Foisy.»

Saccage au cimetière de Ferme-Neuve


Source

2017-05-11 «Alerté par un citoyen le 10 mai dernier, le bedeau de Ferme-Neuve a fait une bien sombre découverte au cimetière de sa paroisse: une cinquantaine de pierre tombales ainsi que deux lampadaires y gisaient au sol.»

Le vandalisme frappe à Saint-Polycarpe


2017-08-29
« À la toute fin du mois de juillet, la Municipalité des Cèdres était victime de vandalisme, des affiches et des voitures étant notamment visées une première fois et des pierres tombales au cimetière, dans un deuxième temps. Maintenant, c’est au tour de Saint-Polycarpe d’être victime d’actes de vandalisme. La façade de la Caisse Desjardins et une partie de celle de l’église de Saint-Polycarpe arboraient des messages avec de la peinture en aérosol.  « À ma connaissance, c’est la première que cela se produit ici » »

mercredi 1 mars 2017

Tentative de retrait du crucifix à l'Hôpital Saint-Sacrement


«Malgré les protestations, l'Hôpital Saint-Sacrement maintient sa décision de retirer le crucifix de son hall d'entrée.

«Il n'y a pas de changement dans notre décision et le crucifix sera retourné à la communauté religieuse», a soutenu jeudi la porte-parole de l'établissement, Pascale St-Pierre.

La sortie publique de la ministre Stéphanie Vallée, qui a précisé que son projet de loi sur la neutralité de l'État protège le patrimoine religieux du Québec, n'a pas fait bouger la direction de l'Hôpital. «Le projet de loi 62 n'empêche aucunement aux institutions de conserver au sein de leurs murs des éléments patrimoniaux, au contraire», a-t-elle insisté.»

Mise à jour: 2017-03-01 - Le Crucifix sera réinstallé

lundi 10 octobre 2016

Vandalisme à l'Église de Montebello lors du Rockfest 2016


L’église de Montebello s’est fait vandaliser pendant la fin de semaine du Amnesia Rockfest 2016. Dans la nuit du vendredi au samedi, des gens ont fait des graffitis sur les portes devant l’église qui donnent sur la rue principale de Montebello.



Il s’agit d’un cas isolé puisque des dizaines de milliers de personnes vont au Rockfest chaque année, mais c’est vraiment, vraiment tata. Une fenêtre du restaurant La Belle Bédaine a aussi été taguée par les graffeurs.

S’il y a une chose qui est vraiment cool et qui démarque le Rockfest des autres festivals et la tolérance de la ville et la police à laisser boire les gens/faire le party directement dans les rues de Montebello. Ce genre de comportement n’aide vraiment pas le festival.

Comme mentionné plus haut, ceci est un cas isolé parmi tous les festivaliers qui sont au Rockfest tous les ans. 99,99% des gens se comportent hyper bien. Reste que plusieurs festivaliers se sont aussi plaints de vols cette année. Gardez la bonne vibe pour les prochaines années. C’est ce qui fait tout le cachet du Rockfest.

Mise à jour : Le Rockfest a déjà tout repeinturé la devanture de l’église. Bon travail!

Le cimetière de Padoue vandalisé


MONUMENTS RENVERSÉS. Le cimetière de la petite municipalité de Padoue, dans la MRC de La Mitis, a été la cible d'un ou des vandales, au cours des derniers jours.



Une quarantaine de pierres tombales ont été jetées par terre. Dans toutes les allées du lieu de sépulture, des monuments ont été enlevés de leur socle et renversés sur le sol, épars.

Cet avant-midi, des citoyens défilaient dans le cimetière pour vérifier si la pierre tombale d'un parent défunt n'avait pas été endommagée. Les sœurs Colette et Aline Castonguay, respectivement de Les Capucins, en Gaspésie, et de Sainte-Blandine sont parties de chez elle ce matin pour constater l'état des lieux.



« C'est méchant et c'est ridicule de s'en prendre ainsi à un pauvre petit cimetière de village. C'est épouvantable ! » commente Colette Castonguay en jetant un regard dégoûté sur la scène. Sa sœur Aline renchérit : « Les pierres sont renversées et nous le sommes aussi. Ça n'a aucun sens, faut pas avoir de cœur » dit-elle, réconfortée en constatant que les pierres tombales de ses parents et grands-parents n'avaient pas été touchées.

Affairé à l'entretien de la tombe de son épouse, Jean-Guy Charette était lui aussi consterné. « Comment peut-on s'en prendre à un lieu sacré ? » s'est demandé l'homme.



La Fabrique de Padoue doit se réunir ce soir pour décider de la suite à donner. Une plainte a été formellement déposée à la Sûreté du Québec et une corvée pourrait avoir lieu prochainement, confirme la présidente de la Fabrique, Réjeanne Ouellet. « C'est ce que nous allons déterminer ce soir (mercredi) » a précisé madame Ouellet en déplorant le geste malveillant.